Beaucoup d’entrepreneurs perdent de l’argent dans deux endroits bien précis. La bonne nouvelle ? C’est évitable. Voyez comment.

Les 2 endroits où les entrepreneurs perdent le plus d’argent

Chaque entrepreneur souhaite avant toute chose atteindre un bon niveau de prospérité globale. C’est normal. Après tout, pourquoi s’être lancé dans une aventure aussi périlleuse et si risqué que l’entrepreneuriat si il n’y a aucun bénéfice dont il est possible de profiter. Chaque risque doit impliquer une récompense afin d’être intéressant.

Et prospérité globale n’est pas seulement synonyme de compte en banque bien rempli. Elle signifie également avoir la liberté et le temps que l’on souhaite pour se consacrer à ce que l’on aime faire. Pourtant, plusieurs entrepreneurs se disent stressés, voire déprimés.

Le meilleur moyen pour en arriver à cette prospérité jumelant bénéfices, temps et liberté est de s’assurer que l’entreprise que nous avons fondée maximise ses profits. C’est grâce à ceux-ci que l’on pourra ensuite engager, déléguer et optimiser nos opérations. À leur tour, ces actions nous donneront un bon coup de pouce vers la prospérité globale.

Pourtant, plusieurs entrepreneurs continuent de perdre de l’argent dans des endroits où ils pourraient facilement l’éviter

1. La fiscalité d’une entreprise

Les entrepreneurs québécois sont chanceux. En effet, et contrairement à la croyance populaire, les entreprises établies ici profitent d’un taux d’imposition sur les bénéfices particulièrement bas. Dans certains cas, on parle d’un taux qui ne monte pas plus haut que les environs du 15 %.

Il peut toutefois être facile de passer outre ces avantages fiscaux et de perdre de l’argent en payant trop d’impôts. Toutefois, implémenter la bonne structure corporative peut vous aider à optimiser votre fiscalité. En effet, comme certains le savent, il existe une règle assez simple pour profiter d’un taux d’imposition avantageux : celle des 3 employés.

Lorsqu’une entreprise compte au moins 3 employés à temps plein parmi ses rangs, elle peut bénéficier d’un taux d’imposition se situant aux environs des 15%. Intéressant, non ? 

Ce taux avantageux peut également être obtenu par une entreprise sans 3 employés à temps plein si elle cumule 5 000 heures de travail annuelles.

Selon les moyens d’une entreprise, ce simple changement peut être aisé à mettre en place. Il existe également des options un peu plus sophistiquées pour les entrepreneurs audacieux. Par exemple, l’entrepreneur peut optimiser le versement de son salaire. Voyons comment.

Optimiser le versement de votre rémunération 

La fiscalité personnelle d’un entrepreneur peut rapidement lui faire perdre beaucoup d’argent. En effet, il faut reconnaître qu’il existe une différence majeure entre le taux d’imposition des bénéfices d’une entreprise et le taux d’imposition personnel d’un individu.

Un entrepreneur qui se verse un salaire directement de son entreprise commet une sorte d’erreur. Sortir ainsi du capital d’une entreprise implique de payer un taux d’imposition personnel, qui est majoré en fonction de ses niveaux atteints, et donc beaucoup plus haut.

L’optimisation de la structure fiscale d’une entreprise peut aider l’entrepreneur à résoudre en partie ce problème, de façon à optimiser sa rémunération. Il lui suffit de mettre en place une structure ou sa compagnie opérante est chapeautée par une compagnie de gestion. En étant actionnaire de ces deux entités, il peut alors se verser des avances d’actionnaires.

Leur avantage est qu’il est possible de les rembourser dans un délai de deux ans et d’ainsi éviter de payer de l’impôt sur celles-ci. La stratégie ? 

  • Se faire une avance à l’actionnaire à partir de la compagnie A pendant la première année

  • Avant la fin de la 2e année, se faire une avance à l’actionnaire à partir de la compagnie B

  • Utiliser l’avance de la compagnie B pour rembourser l’avance de la compagnie A, en partie ou en totalité

    Note: Même s’il peut sembler complexe, ou « trop beau pour être vrai » d’utiliser de telles stratégies, il existe des façons simples d’y arriver en toute légalité et transparence. Ces nuances et stratégies sont expliquées en détails dans notre Certification corporative en intelligence et optimisation financières.

Il est alors possible de répéter ce processus, mais en inversant les rôles. L’entrepreneur obtient ainsi des fonds sans avoir à payer d’impôts immédiatement.

Les frais fixes des institutions bancaires

Souvent négligés, les frais fixes d’une banque peuvent coûter très cher aux entrepreneurs. En effet, il leur faut s’assurer que leur forfait bancaire évolue au même rythme que leur entreprise. Assurez-vous donc de fréquemment optimiser votre forfait bancaire, au besoin.

2. Le manque de connaissance

Beaucoup d’entrepreneurs croient que l’acquisition de connaissances leur coûte cher. Il se trompe. Ce qui leur coûte réellement cher, c’est plutôt le manque de connaissance. Bien que contre-intuitif, ce raisonnement est primordial à saisir si l’on souhaite éviter de perdre de l’argent inutilement. Voyons quelques conséquences de ce manque.

Les conseillers financiers et les comptables

Vous faites sans doute déjà affaire avec un conseiller financier ou encore un comptable pour vous aider à gérer vos activités. Après tout, vous ne possédez pas toujours toute l’expérience et les connaissances nécessaires pour décider par vous-même. Pourtant cette décision peut se révéler néfaste si vous souhaitez éviter de perdre inutilement de l’argent.

D’abord, alors qu’ils sont des aides très précieuses et compétentes, ces professionnels sont bien souvent très en demande et occupés. Ainsi, il peut leur arriver de vous proposer des solutions qui ne sont pas très bien adaptées à la réalité de votre entreprise, simplement par manque de temps.

Bien qu’elles ne vous mettent pas dans le pétrin, ces solutions ne sont toutefois peut-être pas celles qui auraient rapporté le plus à vous et votre entreprise. Qui peut vous aider à prendre des décisions mieux avisées ? Vous. Personne ne connaît mieux votre entreprise que vous

Lorsque vous disposez de meilleures connaissances en matière de fiscalité et de gestion, vous pouvez vous-même décider des décisions appropriées. Toutefois, les experts n’en deviennent pas inutiles. En effet, ils peuvent plutôt vous aider en confirmant que votre décision est la bonne ou en vous proposant de meilleures solutions. En agissant ainsi, vous économiserez également beaucoup d’argent sur leurs honoraires.

En résumé: il est important de développer votre intelligence financière, de façon à ne pas dépendre uniquement des conseils d’experts et surtout être en mesure de bien comprendre les conséquences des recommandations qui vous sont faites, et comprendre l’impact de chacune de vos décisions financières! 

Les mauvaises décisions financières

Évidemment, le manque de connaissance peut pousser un entrepreneur à prendre la mauvaise décision pour son entreprise, ce qui peut s’avérer catastrophique. Une décision mal avisée peut coûter très cher. Ces mauvaises décisions peuvent également prendre des formes un peu moins évidentes :

  • L’absence d’innovation

Afin d’assurer sa pérennité, sa croissance et sa prospérité globale, une entreprise se doit d’innover. Qu’il s’agisse d’ajouter une option à son offre ou de moderniser celle-ci, il faut qu’elle évolue avec son temps

Toutefois, le manque de connaissance peut aussi pousser un entrepreneur à ne pas saisir une opportunité qui aurait pu lui rapporter gros. Ce manque de réactivité peut donc également conduire à une perte d’argent.

  • Le manque de connaissance du marché

Le manque de connaissance peut également concerner le marché de l’entreprise. Si celle-ci est incapable d’anticiper et de suivre les tendances, elle accusera inévitablement un retard sur ses compétiteurs.

De plus, la meilleure façon d’attirer de nouveaux clients est d’anticiper leurs besoins. Ainsi, il sera plus facile à l’entreprise de proposer le bon produit, à la bonne personne, au bon moment. La connaissance du marché est des plus cruciales pour y arriver.

Avego Académie, une ressource incontournable

Ces deux éléments ne sont que quelques-uns des endroits où les entrepreneurs perdent le plus d’argent. Toutefois, ils sont également les plus faciles à modifier et à améliorer. Si vous souhaitez apprendre de nouvelles stratégies financières ou encore de nouvelles connaissances, pensez à Avego Académie.

Du service-conseil à la formation, en passant par le réseautage, Avego Académie est la ressource #1 des entrepreneurs québécois qui souhaitent atteindre la prospérité. Faites comme des milliers d’entrepreneurs et joignez-vous à notre communauté d’entrepreneurs en croissance! 

Ce qui vous permettra d’économiser des milliers de dollars en impôts, voire même
des dizaines de milliers, à chaque année dans votre entreprise.

1 Comment

Leave a Comment